Financement de votre formation

Les solutions pour financer sa formation ne manquent pas ! A chacun la sienne, en fonction de son statut.
Vous avez trouvé la formation que vous cherchiez ?
Que vous soyez salarié, chef d’entreprise,Profession libérale ou auto-entrepreneur, demandeur d’emploi ou simple particulier, il existe des solutions pour vous aider à financer tout ou partie de votre formation.
Attention : les informations fournies ci-dessous sont données à titre indicatif.

Vous êtes salarié

Consultez systématiquement l’organisme financeur dont vous dépendez pour connaitre vos droits et les conditions de prise en charge en vigueur. Les organismes instructeurs des dispositifs présentés sont les seuls compétents pour décider de l’attribution des dispositifs
Votre formation peut être prise en charge au titre du CPF (qui remplace le DIF), du CIF ou du Plan de Formation de votre entreprise.

Le CPF (Compte Personnel de Formation) :
Depuis le 2 janvier 2015, le CPF a remplacé le DIF (Droit Individuel à la Formation). C’est un dispositif qui s’adresse aux salariés du privé, mais aussi aux personnes sans emploi (inscrites ou non à Pôle emploi ), ainsi qu’aux jeunes sortis du système scolaire obligatoire, en recherche d’emploi. Il permet de cumuler 24h de formation par an, jusqu’à un total de 150h. Vos anciennes heures de DIF sont converties en heures CPF. Mais contrairement au DIF, vous n’avez plus besoin de l’autorisation de votre employeur pour utiliser votre crédit de formation, à condition que la formation se déroule en dehors du temps de travail et que votre revenu net ne subissent pas de baisse . Autre différence par rapport au DIF : votre formation doit obligatoirement faire partie de la liste des formations éligibles CPF, consultable sur le site moncompteformation.gouv.fr Attention : seules les formations diplomantes ou certifiantes ont été retenues. A ce jour, les formations de courte durée (ex: Photoshop, Excel, WordPress…) ne font malheureusement pas partie de la liste des formations éligibles au titre du CPF. En revanche, les formations en anglais ou en espagnol sont éligibles depuis peu au CPF (pour préparer une certification TOEIC ou BULATS).

Contactez-nous pour plus de renseignement sur le CPF ou consultez le site officiel du gouvernement.

Le CIF (Congé Individuel de Formation) :
Le CIF est un dispositif qui permet au salarié de prendre un congé (pouvant être rémunéré) pour suivre la formation de son choix. Rien n’oblige à ce que le stage choisi soit en rapport avec l’activité du salarié ou celle de l’entreprise. Le CIF permet d’ailleurs, en général, de préparer une reconversion professionnelle ou d’accéder à un niveau supérieur de qualification. Pendant la durée du congé, le contrat de travail n’est pas rompu mais suspendu. Des conditions d’ancienneté sont exigées (de 12 à 36 mois selon le type de contrat et/ou la taille de l’entreprise). La procédure est assez longue (respect d’un délai de demande d’autorisation d’absence de 60 à 120 jours + dossier à déposer auprès de l’OPACIF), mais ce dispositif est assez intéressant pour des formations longues (en vue notamment d’une reconversion professionnelle). Pour plus d’information sur le CIF, consultez le site officiel du gouvernement.

Le Plan de formation de votre entreprise :
Certaines entreprises établissent des Plans de Formation qui recensent de manière annuelle les besoins en formation de leurs salariés. Si votre projet peut s’inscrire dans ce Plan, il sera financer intégralement par votre entreprise. Parlez-en à votre Direction ou aux Représentants du Personnel, et essayez de les convaincre du bien-fondé de votre projet. Sachez par contre, que c’est à l’entreprise de décider – en accord avec le Comité d’Entreprise – des modalités de son Plan de Formation. Elle est donc libre d’accepter ou de refuser votre proposition de formation.

Vous êtes demandeur d’emploi

Les dispositifs de financement des formations et leurs modalités d’attribution étant relativement complexes, nous vous conseillons de vous adresser à votre agence Pôle Emploi. Vous pouvez également :

  • consulter le site du Carif-Oref
  • consulter le site du Pôle Emploi

Vous êtes chef d’entreprise non salarié.

En tant que Travailleur Indépendant Non Salarié (TNS) vous cotisez à des fonds de formation patronaux. Ces cotisations, obligatoires, sont en règle général directement prélevées sur vos cotisations URSSAF / RSI.

Prenez contact avec l’organisme qui gère le fonds de formation correspondant à votre secteur d’activité et demander lui un formulaire de financement de formation, ainsi que la procédure à suivre. Le principaux organismes gérant les fonds de formation des chefs d’entreprise sont :

  • l’AGEFICE (pour les chefs d’entreprise des secteurs du Commerce, de l’Industrie et des Services)
  • le FIF-PL (pour les Professions Libérales)
  • le FAF-PM (pour les Médecins)
  • le VIVEA (pour le Secteur Agricole)
  • le SPP Pêche et Cultures Marines (pour le Secteur de la Pêche)

Vous êtes profession libérale

Pour les Professions Libérales relevant du FIF-PL, les budgets de formation sont très variables. Les critères et les montants dépendent de l’activité du professionnel (code NAF). Vous pouvez consulter les critères et budgets de financement correspondant à votre code d’activité NAF, directement sur le site www.fif-pl.fr

Vous êtes auto-entrepreneur.

Suivant que vous soyez « autoentrepreneur artisanal » ou « autoentrepreneur commerçant », vous bénéficiez des dispositifs de financement des Artisans ou des Commerçants. Référez-vous aux rubriques correspondantes ci-dessus.

Ainsi, pour les « Autoentrepreneurs Commerçants », vous dépendez de l’Agefice. Vous êtes libre de choisir votre formation, ainsi que votre centre de formation. Pour bénéficier de ce dispositif, consultez le site de l’Agefice de manière à :

  • Vérifier si votre code d’activité NAF relève bien de l’Agefice,
  • Vous faire préciser la procédure et les conditions de financement de votre formation, et le cas échéant télécharger votre formulaire de demande de financement
  • Demandez-nous un devis récapitulatif pour le joindre à votre dossier Agefice.
  • Pour les « Autoentrepreneurs Artisans » vous devez prendre contact avec le FAFCEA.

Les Artisans, Chefs d’Entreprise inscrits au répertoire des métiers (RM) et auto-entrepreneurs artisans, doivent s’adresser :

aux conseils de la formation institués auprès des Chambres Régionales des Métiers et de l’Artisanat, pour les actions de formation dans le domaine de la gestion et du développement des entreprises
et au Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprise Artisanale (FAFCEA) pour les actions de formations spécialisées « métiers »
La Chambre des Métiers finance des formations collectives en inter-entreprise, avec les plafonds horaires suivants :
Le FAFCEA (Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprises Artisanales) finance les formation destinées aux chefs d’entreprises artisanales. Les prises en charge du FAFCEA sont valables pour les dirigeants eux-même (y compris les auto-entrepreneurs du secteur artisanal), ainsi que pour leur conjoint collaborateur ou conjoint associé, et leurs auxiliaires familiaux. Le montant de la prise en charge varie en fonction du type de formation. Le financement peut concerner les formations suivantes :

  • stages de formation technique,
  • stages professionnels (qualité, gestion et management spécifique/VAE),
  • stages de formation transversaux : bureautique, Internet, messagerie ; logiciel de gestion d’entreprise ; langue étrangère, culture générale ; gestion et management (non spécifique aux métiers),
  • stages spécifiques (permis de conduire, préparation au Meilleur Ouvrier de France, reprise-transmission d’entreprise et gestion métier

Vous êtes commerçant.

Vous dépendez en principe de l’Agefice (cf. codes NAF relevant de l’Agefice). Sont concernés, les dirigeants travailleurs non-salariés (TNS) qui relèvent des URSSAF ou du RSI, en application des articles L 613-1 et suivants du Code de la Sécurité Sociale :

  • Gérants majoritaires de SARL
  • Associé unique d’une EURL
  • Associé d’une SNC
  • Entrepreneurs individuels : Auto-entrepreneurs ou Travailleurs indépendants

Attention : Les Dirigeants assimilés-salariés ne relèvent pas du domaine d’intervention de l’AGEFICE.

Pour bénéficier de ce dispositif, consultez le site de l’Agefice. de manière à vérifier si votre code d’activité NAF relève bien de l’Agefice, et vous faire préciser la procédure , les conditions de financement de votre formation, et le cas échéant télécharger votre formulaire de demande de financement.

Une question ? Contactez-nous